Le multisociétariat

La coopérative est une entreprise de l’économie sociale. Cela signifie qu’au-delà de la rentabilité sociale de l‘activité (service à la population, outil culturel, création d’emplois…), elle est motivée, comme toute entreprise, par un objectif de rentabilité économique.

ess

C’est ce qui fait l’une des principales singularités de ce projet. De forme privée, mais d’intérêt collectif, le caractère hybride de son modèle économique accroît son dynamisme, son attractivité et sa pertinence.

La SCIC possède un modèle que l’on qualifie de multisociétariat dynamique.

  • « Multisociétariat » car le nombre de sociétaire est potentiellement illimité. Il s’agit même de tout l’intérêt de ce statut qui permet de constituer un collectif.
  • « Dynamique » car le capital n’est pas fixe. Il varie selon les entrées et les sorties des sociétaires qui sont relativement facilitées.  Les parts ne sont pas achetées ou vendues à des tiers, elles sont souscrites et remboursées par la coopérative. La nature variable de ce capital permet donc de soulever potentiellement des fonds de manière bien plus importante que si le capital était fermé.

 

La valeur d’une part sociale est de 100 euros. En investissant une ou plusieurs parts dans la société, vous ne faites pas un don, mais un placement. Cet investissement ne vous engage qu’à la hauteur de la somme investie. En aucun cas votre patrimoine ne pourra être concerné. Fiscalement, placer votre argent dans la société vous octroie 18% de crédit d’impôt.

Comme dans toute société, les parts sociales sont rémunérées sous forme de dividendes, en fonction du résultat de l’exercice. Le principe statutaire d’une coopérative contraint à l’affectation de 57,5 % du résultat aux réserves impartageables, valorisant le caractère pérenne et durable de l’entreprise. Cette somme n’est pas soumise à l’Impôt sur les Sociétés. Les 42,5 % restant servent à la rémunération des parts sociales, proportionnellement à votre investissement.

Par exemple, avec un investissement de 1500 € et un capital total de 150 K€, vous détenez 1% du capital de la société. Cela signifie que vous serez rémunéré à hauteur de 0,425% des bénéfices. Si nous réalisons un bénéfice de 30 K€, vos parts seront rémunérées à hauteur de 127,5 € avant imposition, 17 250 euros (57,5%) étant automatiquement placés dans les réserves et le fond de développement de la société.

repartition